le sentiment intérieur de sécurité

Le sentiment intérieur de sécurité

Il s’agit du premier stade de la confiance. Ce sentiment intérieur de sécurité s’instaure lors des premiers mois de vie de l’enfant par ses parents. Comment?

Le contact physique:

Câlins, portage, mots aimants et doux. Un bébé est complètement dépendant de ses parents, et pour lui, lui et sa figure d’attachement ne font qu’un. Il est alors trés important de ne pas laisser pleurer son bébé, de le prendre dans ses bras, de lui donner un maximum d’amour et de tendresse.

Beaucoup pense que laisser un bébé pleurer seul dans sa chambre la nuit lui permettra de faire ses nuits et que si l’on accourt dès qu’il pleure on en fera un bébé “capricieux” ou une autre expression qui me fait bien rire un “bébé au bras” en gros un enfant complétement dépendant de ses parents qui obtiendra ce qu’il veut. Et bien c’est FAUX.

De nombreuses études prouvent qu’un bébé que l’on laisse pleurer ne sera pas plus facilement indépendant bien au contraire.

Lorsqu’un bébé pleure c’est qu’il a besoin de quelque chose, et si nous ne venons pas pour assouvir ce besoin quel qui soit, son corps est alors envahit d’hormones de stress. Sur la durée, cela peut endommager son système nerveux central et son potentiel d’apprentissage. Il se peut que plus tard apparaissent des troubles du sommeil, de l’anxiété, des dépendances et des symptômes dépressifs. Attention si vous avez laissé pleurer votre bébé rien ne sert de culpabilisez ou de s’affoler. N’oubliez pas il n’est jamais trop tard pour mettre les choses en place 😉

Créér une routine:

Le bébé a besoin que les choses se répètent afin d’être rassuré. Faites en sorte de créér le plus tôt possible une routine. Essayer de lui donner aux mêmes heures et toujours dans la même chronologie le bain, le repas, le câlin de décharge du soir etc. Attention cela ne va pas dire d’arréter de voir du monde ou de plannifier des sorties pour le bien être de bébé. Non ! Seulement, faites en sorte que ces routines misent en place se répètent le plus souvent possible.

C’est seulement ainsi qu’ils peuvent construire des liens sûrs et confiants avec leurs parents puis plus tard avec les autres personnes de leur entourage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.