Le sentiment d’appartenance

L’Homme est un animal qui a toujours vécu en “troupeau” et cet instinct primitif est toujours présent en chacun de nous. C’est ce qu’on appelle le sentiment d’appartenance : Chaque être humain a besoin de sentir qu’il fait partie d’un groupe et qu’il contribue au bien-être de celui-ci.

Je vois déjà venir certains qui me crieront haut et fort que c’est faux et qu’en tant qu’adultes ils n’ont plus besoin de personne pour vivre et être heureux.

Ok, je l’entend. Mais juste par curiosité, posez-vous deux petites questions:

  1. Pour qui suis-je important(e) ?
  2. Qui est important pour moi ?
Vous allez très certainement nommer les personnes que vous aimez le plus. Mais que ressentiriez-vous si vous ne pouviez nommer personne? Ou bien si vous n’étiez important pour personne? Je pense, sans trop m’avancer, que vous vous sentiriez bien triste, seul et votre estime de vous même serait bien basse…
Tout simplement car nous avons tous ce besoin fondamental d’appartenir et de plaire à un groupe.

Un enfant ressent ce besoin tout particulièrement. Il faut qu’il sente que sa présence est désirée et qu’il fait partie intégrante de la famille (puis plus tard se sera à l’école et dans la société).

N’oublions pas qu’un enfant dès sa naissance est complètement dépendant et que sans son entourage il ne pourrait pas survivre. Il est donc durant ses premières années de vie, bercé par l’idée que sans personne il n’est rien. Surtout que pendant les premiers mois de vie il n’a pas conscience qu’il est un être à part entière.

Comment aider un enfant à combler son besoin d’appartenance?

Donner aux enfants des opportunités de contribuer, d’aider, de participer à la vie de famille. Cela peut passer par plusieures choses tel que les tâches ménagères ( faire la cuisine, mettre la table, aider à la préparation du linge ), participation au réunion de famille ( idée d’amélioration de la vie de famille, mise en place d’emploi du temps etc), réalisation de surprises ( dessin pour le papa, achat du cadeau d’anniversaire pour le petit frère, confection d’un bouquet pour maman etc).

Toutes ces petites choses lui feront sentir que sa présence est importante et inévitablement, son réservoir affectif sera rempli et son comportement deviendra approprié et constructif. Il est important de bien intégrer le fait qu’un enfant est incapable de gérer ses émotions et ne saura manifester son besoin qu’à travers un comportement dit inapproprié (cris, pleurs, bêtises etc), c’est pour lui, le seul moyen qu’il a pour attirer notre attention.

Donc faites lui confiance, laissez-le expérimenter les choses, encouragez-le. Vous serez agréablement surpris de voir qu’il est tout à fait capable de mettre la table, ou bien de vous servir un verre d’eau. N’hésitez pas si vous en avez la possibilté d’adapter votre maison tel que la cuisine afin qu’il puisse plus facilement attraper les choses (non dangereuses bien entendue). Par la même occasion il prendra confiance et développera le sentiment qu’il est “capable de”.

Et puis si un peu d’eau se renverse voyez-y une opportunité pour lui d’apprendre de ses erreurs. Montrez lui qu’il faut alors essuyer la table. Invitez-le à réessayer. Surtout ne faites pas à sa place sinon vous lui retirez une opportunité d’apprentissage.

 

 

Partager l'article :
  •  
    20
    Partages
  • 20
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.