Apprentissage de la lecture avant 6 ans

L’entrée dans la lecture

Lire réorganise le cerveau. Les recherches actuelles en neurosciences cognitives ont démontré que la zone du cerveau qui s’active lors de la lecture est la même que celle qui permet la reconnaissance des visages et des objets.

Au fur et à mesure que nous apprenons la lecture cette zone se met à encoder les lettres ce qui va alors permettre de les reconnaître rapidement. Une réorganisation de notre cerveau va se mettre automatiquement en place : les circuits de la reconnaissance des visages vont migrer dans une autre partie du cortex.

Grâce à ces découvertes il a été prouvé l’importance de l ‘association entre le son que produit une lettre et la lettre. En d’autres termes leur apprendre le simple nom de la lettre ne suffit pas. Alors que leur apprendre le son que celle-ci produit permettra une entrée en lecture beaucoup plus facile, efficace et rapide. N’oublions pas que le cerveau à ce moment là est en plein réaménagement et il est tout à fait normal que les enfants aient du mal à percevoir la différence entre 2 lettres qui ont une symétrie miroir parfaite ( tel que b et d). Vous avez peut-être même remarqué que votre enfant écrivait les lettres “à l’envers” et les mots de gauche à droite . Exactement comme si on lisait le mot dans un miroir. Petit à petit ceci s’estompera.

 

Le son des lettres

La conscience phonétique : les mots sont composés de phonèmes ou de sons. Par exemple, pour la lettre F on dira “ffff”, pour la lettre R se sera “rrrrr” et ainsi de suite. Pour ce faire je me suis appuyée sur un outil que l’enseignante de mon fils utilisait avec ses élèves “Le coffret des Alphas“. Une méthode simple et efficace pour un apprentissage progressif et ludique. Chaque lettre ( en scripte) est un personnage

Exemple: le « f » est une fusée dont le bruit du moteur fait « fff » quant à “monsieur o” c’est un personnage tout rond qui adore faire des bulles bien rondes en poussant des « oooh ! » admiratifs.. C’est ainsi que lorsque l’enfant entendra « fooo ! » (imaginez que la fusée soit tombée sur la tête de monsieur o), qu’il comprendra que la parole est formée de «sons» distincts représentés par des formes graphiques déterminées, à savoir, dans le cas présent, que le « son » / f / est représenté par la fusée et le « son » / o / par monsieur o. Ainsi tout en douceur et tout en s’amusant l’enfant rentre dans la lecture.

Dès lors que l’enfant réussit à bien isoler et dénombrer les sons de chaque lettre il arrive non seulement à lire des mots simples et peut commencer lui même à composer des mots. Ces activités ne doivent pas durer trop longtemps pour ne pas lasser ou décourager l’enfant et doit toujours être présentées de façon ludique.

Renforcer la mémorisation des sons et des lettres

Plus l’apprentissage est multisensoriel plus il est efficace. Tracer la lettre en la prononçant renforce la mémorisation. Vous avez certainement déjà entendu parler des lettres rugueuses de Maria Montessori et bien c’est ce que j’ai utilisé avec mon fils. Afin qu’il ne soit pas trop perturbé avec ce que mon fils apprenait à l ‘école j’ai suivi le process de la maitresse. Ils ont d’abord commencé par les lettres capitales en 1ere année de maternelle. J’ai ainsi trouvé un livre l’Abécédaire à toucher de Balthazar. De temps en temps on faisait 2 à 3 pages ensemble (pas plus) et il a très vite assimilé les lettres.

En 2e année ( c’est là que j’ai fait la découverte des alphas) ils ont appris les sons des lettres et ce avec l’écriture en scripte. C’est à ce moment à qu’il a commencé à comprendre et à avoir un réel déclic pour la lecture. À la fin de l’année il arrivait déjà à lire des phrases (simples certes mais tout de même). Il était toujours la tête dans les livres et essayait sans cesse de lire ce qu’il pouvait trouver sur les bouteilles ou paquet divers.

Durant les vacances d’été j’en ai profité pour introduire doucement l’écriture cursive (attachée). Pour ce faire je me suis aidée du coffret “Lettres rugueuses “. L’apprentissage s’est fait très vite et face à sa rapide assimilation j’ai commencé par lui faire faire des jeux. J’écrivais le repas ou bien l’activité que l’on allait faire après (toujours avec des mots simples au départ). Petit à petit c’est lui qui les écrivait. J’ai fait quelques chasses au trésor en commençant avec des mots simples puis petit à petit en ajoutant quelques mots un peu plus complexes.

Sa tête toujours plongée dans les livres je me suis mise à chercher des livres en écriture cursive qui pourraient alors lui permettre de réellement rentrer dans la lecture. C’est ainsi que j’ai trouvé les livres “Mes premières lectures Montessori”. Non seulement très abordables mais qui permettaient en plus d’ajouter progressivement les sons tel que”ou”, “on”, “an”, “ai” “gn” “ille“etc. Cette collection propose de courtes histoires adaptées à la progression de l’enfant avec 5 niveaux . Une page maximum par jour et seulement quand il en avait envie afin de ne pas le décourager et qu’il ne perçoive pas cela comme un “travail”. En 3 semaines le résultat était époustouflant! Pas encore 5 ans et la lecture était déjà bien enclenchée. N’hésitez pas à choisir des livres qui le feront rire cela l’encouragera encore plus à poursuivre sa lecture.

N’oubliez jamais que ce temps partagé avec votre enfant doit être un moment agréable et ludique. Il se peut que certains jours il en ai envie et d’autres non. Surtout ne le forcez jamais! Non seulement il ne retiendra pas grand chose, mais en plus, il pourrait s’en dégoûter et bloquer dessus. S’il se trompe c’est normal, essayez de le laisser trouver seul son erreur, sinon aiguillez-le. Prenez pour commencer des mots qu’il connaît afin qu’il ait plus facilement un déclic.

Les outils que j’ai utilisé :

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.