Apprendre à ranger ses jouets

Ah pour jouer il n’y a aucun problème mais lorsqu’il s’agit de ranger il n’y a plus personne.

Mais à quel âge un enfant peut-il ranger ses jouets? Dois-je le faire pour lui?

Est-ce que je dois le forcer?

Je te propose ci-dessous différentes pistes que tu peux mettre en place dès aujourd’hui avec ton (tes) enfant(s).

A quel âge mon enfant peut-il commencer à ranger?

Dès le moment où il peut se déplacer tu peux commencer à le faire contribuer au rangement. Alors bien sûr il n’est pas question ici de le faire ranger toute sa chambre pendant 1h. Mais tu peux commencer par lui demander d’aller mettre sa voiture dans le petit bac posé par terre ou bien une fois l’histoire terminée d’aller poser le livre sur le petit meuble prévu à cet effet et adapté à sa taille.

Il est normal qu’à cet âge, il sorte plusieurs jouets et en mette partout. Pas besoin d’être derrière lui dès qu’il en sort un nouveau et attention de ne pas exiger de lui quelque chose qu’il n’ est pas en mesure de comprendre ou pas adapté à son développement. Bien souvent d’ailleurs on peut voir qu’au moment où on range les jouets dans le bac, il s’approche et se met à tout vider. À aucun moment il ne fait ça pour vous “embêter”. Il est encore trop petit pour comprendre la notion de “rangement” et pour lui tout n’est encore que découverte.

Les raisons pour lesquelles il faut ranger ses jouets

Il est important de rappeler de temps en temps pourquoi il est important de ranger. Sans raisons concrètes il sera plus difficile pour lui de comprendre l’intérêt de ranger.

– Ne pas hésiter à dire tout haut, dès que trop de jouets recouvrent le sol, que maintenant il devient diffcile de se déplacer et qu’il est possible de glisser sur un livre ou bien de trébucher sur  une poupée et qu’il vaut mieux aller le poser dans son petit bac.

– S’il doit se lever la nuit, il peut marcher sur une pièce et se faire mal.

– Au moment de nettoyer la chambre il y a malheursement de fortes chances que l’aspirateur en avale quelques uns…

Moins de jouets pour éviter le chaos

Trop de jouets qui envahissent la chambre donnennt beaucoup moins envie de ranger, sans parler de la perte d’intérêt qu’il aura des jeux..

Il peut arriver que pour son anniversaire ou Noël il se retrouve avec une montagne de cadeaux. N’aie pas peur de demander aux papys et mamies de ne pas dévaliser le magasin de jouets d’à côté. Ils peuvent aussi très bien déposer un peu d’argent à la place sur son livret A, et sera très heureux lorsqu’il sera question d’acheter sa 1ere voiture… 

Mettre des jouets de côté et de temps en temps enlever les actuels et sortir les “nouveaux”. 

Faire du tri avec lui. Prendre un carton et voir avec lui les jouets avec lesquels il joue le moins, voire lesquels il serait d’accord de donner à des associations (tu seras je pense agréablement surpris de voir avec quelle facilité  il aura de céder de lui même ses jouets).

Ou pourquoi pas lui proposer de les vendre . Il sera content d’en tirer quelques euros.

Une organisation simple

Il est essentiel de mettre en place une organisation simple en utilisant des rangements à leur portée. Idéalement, regrouper les jouets par catégorie (un bac pour les légos, un coin pour les poupées, une caisse pour les voitures, …) il sera ainsi beaucoup plus simple pour les enfants d’aller eux-mêmes ranger. Si l’aménagement de l’espace est suffisamment lisible il saura plus facilement où ranger chaque chose. De plus, présenter à l’enfant un espace structuré va l’aider à construire son rapport à l’espace, un lieu précis pour une fonction etc. 

Le laisser choisir l’organisation de sa chambre. Ses idées peuvent être non seulement très bonnes à prendre et puis n’oublions pas le plus important : qu’il se sente bien afin qu’il puisse évoluer positivement dans un espace qui est le sien.

Montrer le bon exemple

L’enfant apprend par imitation et le fait de nous voir faire lui permettra également de prendre plus facilement l’habitude de le faire à son tour.

Ne pas hésiter à l’aider. Cela lui donnera plus envie de le faire et surtout ça peut devenir un moment très sympa à partager (mais ça  tu le verras dans mon dernier point).

Le faire régulièrement

Prendre l’habitude de le faire à des moments précis afin que cela devienne un automatisme. Je le dis souvent mais une routine est très importante chez l’enfant. Cela le rassure et permet une bonne coopération au moment où l’enfant doit terminer quelque chose et qu’il n’en a pas envie ou bien qu’il doit faire quelque chose alors qu’il aurait préféré en faire une autre.

Par exemple, instaurer le rangement le soir avant d’aller se doucher.

Pourquoi pas le week-end prendre le temps de voir si dans chaque boite aucun mélange de jouets n’a été fait.

Ceci évitera de se retrouver avec une montagne de rangement à faire d’un coup et de l’en dégoûter. Il développera ainsi son sens des responsabilités et l’aidera plus tard pour s’organiser notamment lorsqu’il devra être en charge de préparer son cartable pour l’école le lendemain.

Le prévenir en amont

Souvent je transpose la situation d’un enfant à une situation que nous adultes nous pouvons vivre. Cela permet plus facilement de comprendre ce que parfois peut ressentir notre (nos) enfant(s).

Imagine que tu sois en train d’écrire un mail important à ton client, tu es très concentré et à ce moment ton boss arrive et te demande de venir manger immédiatement. Tu vas forcément vouloir terminer ton mail avant, tu es en plein dedans et revenir après dessus sera plus difficile. Et bien un enfant quand il joue c’est pareil. D’où l’importance de le prévenir en amont afin d’éviter les mauvaises surprises.

Rendre le rangement ludique

Tout est tellement plus simple lorsque ça passe par le jeu. Que se soit pour l’apprentissage ou pour coopérer, lorsqu’on amène ça de façon ludique, l’enfant est toujours beaucoup plus partant.

C’est comme nous. Rares sont ceux et celles qui sont ravis à l’idée d’aller faire la montagne de vaisselle qui les attend après un dîner entre amis…

  • Pourquoi pas alors partir pour une course au rangement! Attention1,2,3 c’est parti! Chacun s’occupe d’une partie de la pièce (oui oui j’ai bien dit chacun car encore une fois pourquoi ne pas l’aider? L’entraide est tellement importante et autant l’inculquer dès tout petit).
  • C’est l’heure aux jouets d’aller faire dodo. Les voitures, camions, tractopelles au garage, les doudous dans le lit.
  • Ranger en  musique. Tellement plus sympa et ça met de bonne humeur.
  • Vite il faut cacher le trésor! Chaque jouet dans son bac afin que les pirates ne le trouvent pas.
  • Raconter une histoire. Oh mince les animaux sont éparpillés partout mais il ont besoin de rentrer dans leur enclos et d’être tous ensemble, aller mon petit soigneur d’animaux il faut les aider et les mettre tous dans leur bac pour ce soir. 
  • Un tour de magie : demande  à ton enfant de se retourner. Dis à voix haute une petite formule magique (pendant ce temps vite range un jouet) et hop claquement de doigts, il se retourne et hop le jouet est à sa place. À son tour maintenant
  • Le jeu de Jacques à dit!!! Glisse de temps en temps une erreur, bonne humeur assurée.

À retenir:

– Réduire la quantité de jouets à la disposition des enfants.

– Délimiter clairement dans quelle pièce les jouets sont acceptés et prévoir des rangements adaptés.

– Rendre cette activité ludique 

– Fais-lui réaliser qu’il lui est plus facile de trouver ce qu’il cherche quand tout est à sa place. Ou qu’il peut lui ou toi se faire mal en marchant sur un jouet.

-L’encourager à choisir lui-même comment ranger

– L’aider et faire preuve de patience

– Le faire régulièrement et ne pas le prévenir au dernier moment

– Montrer le bon exemple

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.